UN MONDE SANS DONNÉE PERSONNELLE EST-IL ENVISAGEABLE ?

QUE SERAIT NOTRE AVENIR SANS DONNÉES PERSONNELLES ?

Avec l’arrivée d’internet, et le développement incroyable qui s’en est ensuivi, la transformation digitale a totalement changé nos habitudes, nos modes de consommation, et notre société. Si elle nous permet désormais d’acheter notre paire de chaussures en deux clics, de commander nos courses, ou bien d’être alerté en temps et en heure de la météo à venir, le web apporte aussi son lot de défauts…

Car désormais, tout est devenu prétexte pour établir des points de contacts: numéro de téléphone, adresse mail, tout devient une monnaie d’échange qui peut engendrer des problèmes. Cela pose notamment des difficultés concernant le respect de notre vie privée, de nos libertés individuelles et de la protection de nos données personnelles.

Malgré de nombreux systèmes mis en place pour lutter contre les attaques malveillantes, la cybercriminalité augmente impitoyablement, au point de faire peur aux utilisateurs, qui favoriseraient davantage l’abandon d’une application pour sécuriser leurs données personnelles. Un avenir sans donnée personnelle paraîtrait alors infiniment plus sûr et agréable pour ces derniers. Mais qu’en serait-il vraiment pour l’avenir, au sein de notre société ?

La tendance à partager nos données personnelles continue de s’accroître, d’autant plus avec l’utilisation presque omniprésente du mobile. Et les entreprises l’ont bien compris: elles cherchent désormais à obtenir un maximum d’informations tout en facilitant l’usage sur l’application ou le web… et ce, au détriment de la garantie de nos données personnelles.

Mais toutes ne le font pas dans un but forcément illégitime: la récolte web sert aujourd’hui des intérêts, comme la personnalisation client, ou le ciblage en fonction des besoins de chacun pour les publications publicitaires, par exemple…

Comment concilier ce besoin légitime de transparence, tout en permettant de pérenniser l’utilisation de nos données ? Ne vaudrait-il pas mieux vivre dans une société où toute donnée personnelle ne serait plus demandée?

LE DÉSIR DE TRANSPARENCE, ENTRE MYTHE ET CROYANCE ?

La protection de nos données personnelles est un sujet de plus en plus important aux yeux des utilisateurs. Ces derniers tendant à davantage de transparence, de garanties, et on ne peut pas leur en vouloir : il s’agit là de données précieuses et confidentielles, qui pourraient leur porter fortement préjudice si elles tombaient entre de mauvaises mains.

Et les films futuristes n’allègent pas vraiment leurs doutes, avec des histoires d’espionnage massif, ou bien encore des rumeurs de puces présentes dans les smartphones…  

Selon un rapport de l’IFOP en collaboration avec le CNIL, deux tiers des Français (66%) affirment qu’ils seraient prêts à renoncer à un service numérique (ou à recourir à une alternative concurrente) parce qu’il n’indique pas clairement comment leurs données personnelles sont utilisées et où elles sont stockées.

La confidentialité des données est mise à mal, et peu de systèmes peuvent garantir complètement leur sécurité, ou du moins le contrôle de leur diffusion. Et certains n’hésitent pas à employer les grands moyens pour appuyer ces dires, et souligner cette faille plus que préoccupante: en 2013, un étudiant a ainsi mis en vente l’ensemble de ses données personnelles sur le site de crowdfunding Kickstarter, afin de dénoncer les dérives liées à l’utilisation de ces données. 

Pire encore : au-delà même de ce manque de sécurité, les utilisateurs ne sont pas forcément tous avertis de ces dangers, et adoptent des comportements risqués : 80% des utilisateurs de services mobiles connectés valident les conditions d’utilisation sans même les regarder! (d’après la Baromètre du numérique par Arcep, en 2020).

Toutefois, il nous faut nuancer certains aspects. Il existe une véritable différence entre données personnelles et données d’usage. Si de nombreux sites récupèrent vos données personnelles à des fins commerciales et stratégiques, d’autres le font à des fins légitimes et utiles, avec des données personnelles essentielles telles que des informations médicales en cas d’accident, par exemple.

Aujourd’hui, il est ainsi possible, grâce à des données d’usage (telles que Google Analytics), de voir le nombre de personnes visitant la page d’un site dit, sans pour autant connaître l’identité de ces personnes, limitant ainsi les données personnelles…

Même si cela paraît aujourd’hui difficile à envisager, un avenir sans donnée personnelle est possible, et ce, de manière durable.

Les utilisateurs sont de plus en plus exigeants, et les entreprises tentent de répondre à leurs besoins en adaptant au mieux leurs offres. Pour cela, ils ont recours à des procédés de collecte de données toujours plus puissants, et parfois incontrôlables, qui mettent en danger l’utilisateur qui souhaiterait y avoir accès: nombre de pas, calcul de calories, restaurant le plus proche…

La revente de données est malheureusement devenue chose courante, et cela est d’autant plus vrai entre les entreprises même. 

Mais tous ces éléments ne sont pas forcément soumis au partage de données personnelles: ainsi, il est possible d’éviter de donner certaines informations, tout en satisfaisant l’utilisateur. 

UNE PROTECTION 100% GARANTIE DES DONNÉES PERSONNELLES ?

Citykomi a été justement pensé pour permettre à chacun une utilisation simple et sereine de son application. Chez Citykomi, on refuse de collecter la moindre donnée personnelle : vous êtes le maître de votre expérience utilisateur. Et cela, en vous proposant un service toujours plus performant, qui répondra à vos exigences,  tout en garantissant votre sérénité.

Nous avons conscience que partager vos données est un sujet sensible: nous ne pouvons créer un lien de confiance aussi étroit avec vous si vos données personnelles n’étaient pas garanties à 100% d’être protégées.

Une relation de confiance est d’autant plus possible si la donnée personnelle n’entre pas en compte comme étant une monnaie d’échange. Sans donnée personnelle, l’avenir sera plus sûr, plus efficace et beaucoup moins contraint pour les citoyens (plus de vol de données personnelles pour les retrouver ensuite sur le dark web.  

Une chose est certaine: toutes les entreprises n’ont pas les mêmes objectifs, et ne peuvent donc pas se permettre de renoncer à collecter les données de leurs utilisateurs, dans un souci de survie économique, qui plus est aggravée par la crise sanitaire que nous avons traversée.

L’évolution du RGPD a démontré une certitude: il est nécessaire de contrôler la façon dont les données personnelles sont stockées et communiquées, si l’on veut pouvoir envisager un avenir plus serein, où données personnelles rimeraient avec législation encadrée, et protection garantie.

La confidentialité des données a donc beaucoup d’avenir… Citykomi soutient activement cette nouvelle donne du monde numérique avec sa technologie brevetée « zéro donnée personnelle« .

Si certaines entreprises ne peuvent pas se passer de ces informations, car elles les associent à la personnalisation, il est pourtant possible de faire de la personnalisation sans données personnelles.

Vous n’avez qu’à aller jeter un coup d’œil sur notre application pour vous en rendre compte.