FUITE DES DONNÉES PERSONNELLES, L’OUVERTURE À LA CYBERCRIMINALITÉ.

LA FUITE DES DONNÉES PERSONNELLES, UN PHÉNOMÈNE DE PLUS EN PLUS INCONTRÔLABLE

Notre vie privée est devenue une mine d’or d’informations, qui font l’objet de nombreuses menaces.

Les cybercriminels usent de stratagèmes toujours plus innovants pour parvenir à leurs fins, confirmant par la même occasion la valeur financière de nos données personnelles, mais aussi et surtout le fait qu’elles doivent sans cesse être protégées.

Aujourd’hui, aucune donnée personnelle dite “utilisée” n’offre une garantie 100% valable.

LE RGPD, UNE EFFICACITÉ REMISE EN QUESTION ?

Le nombre de piratages est en augmentation permanente : personne n’est à l’abri.

Ces deux dernières années ont démontré que le RGPD n’était pas l’antidote à ce poison particulièrement virulent : les fuites de données personnelles font malheureusement  trop souvent la une des journaux, la cybercriminalité ne connaissant aucune limite.

De ce fait, même les plus grands groupes et entreprises se voient désormais dans l’obligation d’y faire face, à moins de devoir payer des amendes considérables.

Depuis mai 2018, des amendes faramineuses ont été infligées aux entreprises qui ne protègent pas systématiquement les données de leurs clients. Le cas le plus connu reste celui de la compagnie British Airways, qui a écopé en 2018 d’une amende record de 210 millions d’euros, après que les données personnelles de ses clients aient été piratées.

Il reste donc de nombreux efforts à mettre en œuvre avant de pouvoir promettre et garantir à chacun une tranquillité d’esprit concernant les données personnelles…

Et le constat s’aggrave encore avec le temps : selon le baromètre du FIC 2021 (Forum International de la Cybersécurité), les violations de données personnelles sont en constante augmentation. Près de deux millions de personnes, soit un pourcentage de 20%, sont touchées annuellement; avec une cible plus orientée vers les secteurs des sciences et des techniques ainsi que l’Administration publique.

La violation de ces données concerne tout incident de sécurité entraînant l’altération, la destruction, la perte ou la divulgation des données personnelles, le plus souvent de nature malveillante (52%), et 64,3% de piratages en ligne (contre 69,8% en 2019).

Nom, prénom, âge, numéro de téléphone, adresse email, numéro de carte bleue ou encore le code postal ou le niveau d’études… Toutes ces données font désormais partie des cibles privilégiées des cybercriminels, qui les revendent ensuite à prix d’or à des hackers. Et tout le monde en paye le prix!

UNE CYBERCRIMINALITÉ À TOUTE ÉPREUVE

Le groupe Volkswagen a été la victime d’une cyber-attaque importante, touchant près de trois millions de leurs clients aux Etats-Unis et au Canada. Permis de conduire, noms, prénoms, adresses emails: les données personnelles ont été exposées, pour n’être récupérées que des années plus tard (entre 2014 et 2019).

A l’origine de l’attaque? Un fichier mal sécurisé ayant permis la création d’une faille dans laquelle les hackers n’ont pas hésité à s’engouffrer. Les conséquences? Une perte des données personnelles, une violation de la vie privée, et des clients perdus par milliers. 

Suivant sa consœur British Airways, la compagnie Air India a également fait les frais des cybercriminels: les données de 4,5 millions de passagers d’Air India ont été dérobées par des hackers. Parmi les données volées, sont notamment concernés les noms, les dates de naissance, mais aussi les numéros de cartes bancaires et les renseignements contenus dans les passeports.

La compagnie aérienne a ainsi dû inviter ses clients à changer leur mot de passe, pour « garantir la sécurité de leurs données personnelles« . 

GARANTIR LA SÉCURITÉ, OUI, MAIS À QUEL PRIX ? 

Lorsque l’on constate cette montée en puissance des attaques cybercriminelles et leurs conséquences désastreuses tant pour la compagnie que pour les clients qui en sont les victimes, de nombreux doutes subsistent.

Face à ce danger grandissant, les entreprises s’adaptent, et de nouvelles applications zéro données personnelles voient le jour. 

A l’heure où la protection des données est une préoccupation majeure des citoyens, le véritable défi revient de transmettre, à chacun et en toute confiance, la bonne information au bon moment.

Chez Citykomi®, nous avons à cœur de garantir à chacun de nos clients le respect de leurs vies privées, et ce, de manière 100% efficace. Notre garantie n’a pas de secret : nous refusons de manière claire et nette de collecter la moindre donnée de nos clients.

Citykomi® s’engage à protéger les citoyens par un anonymat total, sans collecte de données personnelles, sans géolocalisation, sans pub : l’outil numérique devient un moyen pour faciliter une relation plus libre, plus vivante et plus confiante.  Car la non récolte de données personnelles ne signifie pas la non performance, mais bien plus de sécurité, d’efficacité, et de visibilité.

Ainsi, face à la cybercriminalité, la solution est parfois simple: en supprimant la collecte des données personnelles, tout le monde y gagne: l’entreprise, puisqu’elle crée un lien durable avec son client, et garantit la protection de ses données, et le client lui-même, qui y voit une transparence et une garantie viable sur le long terme, sans être contraint de divulguer des informations qui pourraient ensuite être fortement compromises.